13/06/2009

Avec âme et peu de bagages...

...mais quelques valises sous les yeux, j'effeuille mon présent qui peu à peu, déjà, devient passé; des fiches de peines à l'ouvrage aux fractures de l'utopie.
Au fond je n'ai besoin de rien matériellement; il s'agit juste d'épouvantails qui révèlent la peur de la perte.

20:44 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/05/2009

Les villes ne sont belles que désertes

j'aime ces moments pourtant bateaux où l'on est seul au bord du quai à attendre le prochain métro.
Ces heures où les rames se font si rares qu'on les sent arriver par vagues de courants d'air avant de les entendre; où, à défaut de pouvoir poser l'oreille sur les rails au risque de ne faire qu'un avec la fée électricité, il suffit de s'humecter un doigt et le tendre l'air bête dans l'air pour se croire en avance sur le temps.
A défaut de froids, je me contente de nuits.

04:44 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/05/2009

Voyage voyage

07:30 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/04/2009

A corps écrits


Des corps
envoyé par Pschhh

03:56 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/04/2009

Mâcher ses maux

tourner 7 fois sa langue dans sa bouche en costume d'Adam

02:24 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/10/2008

C'est étrange...

...comme l'existence est futile.


Que ce soit devant la télé, le métier à tisser, les mains dans la terre ou ailleurs devant un ordinateur. On souffle et s'essouffle à insuffler un semblant de sens à tout ce qui nous entoure, ô pressés que l'on est.

Et pourtant, il y a ton rire mi-moqueur mi-gêné quand je te dis que je t'aime

05:27 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/10/2008

A deux c'est mieux

Les arbres s'effeuillent...lascive, la danse du vent(re)commence
Des coups de pieds dans les couleurs
pour les envoyer caresser le gris du ciel
et mettre des jolis bruits dans nos oreilles,
faire durer l'automne et peur aux écureuils.

00:49 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/10/2008

Voyage



05:29 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/09/2008

Tic-tac boum !

23h23, 2h22,... Le beeper me cause des heur(e)s et l'horloge me joue des tours.

05:35 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/09/2008

 

Je vis entre deux os, pariétal et frontal
Je vis entre deux terres, pratiquant le grand écart a demi, toujours en retard de six heures, dans mes bars parallèles
Je sais choisir, je sais attendre mais j'ai beaucoup de mal à attendre quand j'ai choisi.

01:16 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/08/2008

 

"...Mes p'tites épaules trouvent ça lourd
Je souris, j’fais d’mon mieux..."

02:00 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01/08/2008

Mais que devient Pschhh ?

pffffff

03:40 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/07/2008

Ballade

Je suis allé vers l'ouest à véloMe le suis fait volé à MontebelloM'en fous me suis racheté un vieux Peugeot,dimanche en rentrant, bien plus beau !80 $ c'est pas la mer à boire,et rouler là bas je m'en foutais, je venais pour te voir,matin, midi et soirmême quand tu avais les yeux noirs.

00:30 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/06/2008

 

Je me suis assis au bord de l'étang à regarder la vie aller, venir, disparaître dans les toiles, mandibules et autres becs. Toutes ces mécaniques parfaitement huilées pour être pratiquement infaillibles. Pratiquement...L'espèce humaine est-elle trop parfaite ? Ou chaque espèce est-elle inconsciente de son talon d'achille ?

03:38 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/06/2008

Manque d'air

J'aurais enfin fini de m'éteindre quand je pourrai t'étreindre.

00:55 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/05/2008

Tranches d'en vie

04:50 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/05/2008

Mauvaises altitudes

A trop vouloir chercher la profondeur
on finit par se faire renverser par les larmes de fond.
A trop vouloir prendre de la hauteur
on finit par se cogner au plafond

12:03 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/04/2008

 

04:10 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/04/2008

Fait d'hiver

05:49 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/03/2008

Rester de glace


Deglace
envoyé par Pschhh

S'asseoir au bord du fleuve comme on s' assoirait au bord de sa vie.
La regarder passer, choisir un souvenir, s'y accrocher et espérer atteindre l'océan avant qu'il ne disparaisse.

07:00 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Nom de Dieu !

Quand j'entends des gens qui s'en vont dire que subir l'euthanasie n'est pas un acte d'héroïsme...
Bien sur que ce n'est pas un acte d'héroïsme, c'est un acte de désespoir, d'impuissance, de renoncement face à la mort. Quelqu'un a dit le contraire ?

De déverser sa bi(b)le dessus est un manque total de respect vis-à-vis de ces personnes et de leurs proches.

Si il ne devait y avoir qu'une, seule et unique, preuve de l'inexistence de Dieu, c'est bien l' Église (en tant qu'institution).

02:46 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/03/2008

Hiver


Hiver
envoyé par Pschhh

01:22 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/02/2008

Ici ou là ?


Ici
envoyé par Pschhh

05:56 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/02/2008

Ego-tripes

S'éventrer le coeur car on n'en a pas assez au ventre.

Ce serait bien de pouvoir ne serait-ce que l'arrêter un moment. Mettre la switch à off quelques heures, jours, semaines. Puis repartir comme si de rien n'était.

Mais c'est de l'utopie bien sur... la vie est comme la Vie, rien ne s'arrête jamais que quand ça se termine. Tout grouille, bouille, fouille; poussé par la peur de l'arrêt fatal et de l'oubli éternel. 

02:53 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/01/2008

Il me brûle de recevoir le Sheik M'ha-zou't

"Ma chaudière est morte, 

Je n'ai plus de feu."

A force de purger le radiateur, ça devait arriver. Plus de Pschhhhhhh avant...  avant... depuis longtemps ou bientôt ?

(C'est une métaphore bien sur, je ne voudrais pas jeter un froid)

 

06:54 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/11/2007

La belgique, ça gîte !

A force de recevoir toute cette pluie, il fallut bien qu'elle finisse par prendre l'eau. Un vrai radeau de la méduse. Les trompettes de Jéricho sonnent-elle l'hallali ?

05:48 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

28/10/2007

Mistral gagnant

Le vent souffle dehors. Je rivalise à l'intérieur à coup de soupirs , en vain, avec lui.

05:13 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/10/2007

C'est de l'humour tsé

Les non-dits ? Je préfère pas en parler

18:51 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

30/09/2007

Missive Sol-aire

Je suis là et ailleurs
assis face au soleil en tailleur.

On se sentirait presque en harmonie avec le monde.
Le soleil qui carresse de sa chaleur, le vent qui rafraichi juste un peu, juste assez. 

On se croirait invincible, prêt à quitter le monde des hommes pour rejoindre celui des bêtes et des plantes. Loin de tout ce bruit, de ces évidences chancelantes.

Mais les années passées, toutes suranées soit-elles ont laissés leur marque, déposée insidieusement...(©).

03:33 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/09/2007

Out of memory

S'échiner face à la machine,
S'archarner, tenter de ne pas courber l'échine

Sans trop savoir pourquoi, rentrer dans le moule
Se perdre dans la si peu folle foule 

03:58 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |