09/01/2007

Anti-gravité

Inspirer l'hélium pour que ma voix perde de l'attitude et prenne de l'altitude.Bien sur, se jeter le long de la paroi pour s'en échapper, courant chauds, emportés toujours plus haut serait bien plus vivant.

Mais j'ai les émotions que je me permet et que je suis capable d'avoir. Je suis avec l'oiseau là-haut, qu'il planne qu'il pique, qu'il vole par à-coups, qu'il migre, qu'il peine, je suis là-haut avec lui ça me suffit.

Je ne veux atteindre les étoiles, je veux les voir, les chercher dans la nuit jamais assez noire, rien de plus que m'y perdre d'ici.

Il y a tant à voir ici, tant de petites joies à mes yeux même si l'habitude trouble souvent mon regard. Ouvrir grand les yeux pour mieux ouvrir l'âme.

03:05 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.