19/01/2007

Xième dimension

On finit par avoir trop les pieds sur terre, ou plutôt sur le béton, l'asphalte, le pavé,... on ressent la vie en dur.

Mais tout est dans le tendre : le froutch froutch complexe et délicat de la neige, le wizzzzzzzz de la plaque de glace parfois cachée dessous...

Le froid glacial n'est pas tranchant, il ne coupe rien au couteau. Tout est question de point de vue... il engourdit le visage, le façonne imperceptiblement, lui donne une consistance différente, nous fait découvrir des muscles qu'on ignorait avant.

On ne prend vraiment conscience de soi que dans un univers parallèle au quotidien.

03:04 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je crois que je ferais mieux d’aller dormir... J’ai beau sortir ... Je ne trouve pas des flaques de neiges intactes où je pourrais enfoncer mes Docs et où ça ferait ce bruit tout doux qui rappelle l'enfance

Écrit par : cRi | 20/01/2007

Les commentaires sont fermés.