06/04/2007

En vies

Il me tarde de te rafraichir la mémoire en m'oubliant en toi.
Ne crois pas mon dessein ne soit que tes reins.
Bien que s'éteindre sans fin dans l'étreinte...

Dans nos pas, nos repas, nos regards, ta délinquance, ton insolence, ma fausse indolence. Envie de te re-voir, de te re-connaître, que tu sois re-collée contre moi la nuit, toi ma jolie tête de linotte mélodieuse.

05:02 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

"Pour quelques notes de guitare
Elle dormira un peu plus tard"

Écrit par : JJG | 06/04/2007

Les commentaires sont fermés.