20/10/2008

C'est étrange...

...comme l'existence est futile.


Que ce soit devant la télé, le métier à tisser, les mains dans la terre ou ailleurs devant un ordinateur. On souffle et s'essouffle à insuffler un semblant de sens à tout ce qui nous entoure, ô pressés que l'on est.

Et pourtant, il y a ton rire mi-moqueur mi-gêné quand je te dis que je t'aime

05:27 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

...

Écrit par : Clandestino | 22/10/2008

Les commentaires sont fermés.