13/06/2009

Avec âme et peu de bagages...

...mais quelques valises sous les yeux, j'effeuille mon présent qui peu à peu, déjà, devient passé; des fiches de peines à l'ouvrage aux fractures de l'utopie.
Au fond je n'ai besoin de rien matériellement; il s'agit juste d'épouvantails qui révèlent la peur de la perte.

20:44 Écrit par Pschhh dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Malheureusement il y a ceux qui restent et qui ressentent la perte...mais va là où la vie et l'amour te mène, nous serons toujorus derrière toi, tout près

Écrit par : franchement | 22/06/2009

Les commentaires sont fermés.